RuesLlN

Pelé Try

rue: Pelé Try
canton postal: 1348
localité: Louvain-la-Neuve
description:

Pelé Try

Pelé Try [en projet, E6]

Conseil communal (en cours).

Toponyme repris tel quel à la tradition.
* Thème des déterminés wallons.
* Thème des toponymes descriptifs.
* Thème des toponymes traditionnels


Dans le contexte de l’installation en 2009 du Musée Hergé (au 26 de la « rue du Labrador », seule adresse connue de Tintin à Bruxelles), le « parc de la Source », en bordure duquel le Musée a été construit, a fait l’objet d’un réaménagement. Alors que les sentiers sont dédiés aux jeux d’enfants traditionnels de Wallonie et au monde d’Hergé, il a été proposé de désigner les petits espaces publics par des toponymes descriptifs. Au départ, le nom retenu pour désigner la petite clairière dessinée dans la zone humide, était « La Marache » [PV OL 12]. C’était sans compter avec la mémoire des lieux d’un conseiller communal, qui au moment du débat sur l’approbation de cette proposition, s’est souvenu qu’autrefois, avant Louvain-la-Neuve, les gens du pays l’appelait le « Pelé Try » (francisation du wallon, li Pèlé Trî). La Commission a alors immédiatement proposé d’entériner cet antique usage [PV OL 15].

* Ce nom d’origine wallonne est composé d’un adjectif, toujours placé avant en wallon, pèlé, chauve, dénudé, dont le sens est ici limpide, et d’un nom commun trî. Le mot wallon trî « terre en friche » [Tém. Haulotte] existe dans tout le domaine namurois et correspond au liégeois trîhe (souvent noté trixhe dans l’ancienne langue). Il remonte à l’ancien francique *threosk, qui a donné aussi le néerlandais driesch, dries [FEW, XVII, p. 400 ; DL ; LN, p. 49, 468 ; NLB, p. 94 ; QSNL, p. 26]. Le sens de ce mot wallon tourne autour de la notion de « terre en friche, terrain vague » ; à Limal est mentionnée une application précise : un try (également appelé commune) est une « parcelle de voie publique, non foulée par la circulation, située notamment à la bifurcation de chemins, et dont l’herbage spontané devenait commun » [WAV, XII, p. 118]. À côté de la forme try, on trouve fréquemment dans l’ancienne langue la variante trieu.
I. Lejeune
→ Labrador ; Marac he ; Source ; Try Martin.

Classé dans : Centre Ville
Powered by SobiPro