RuesLlN

rue de neussart

rue: rue de Neussart
canton postal: 1348
localité: Louvain-la-Neuve
description:

Neussart

Neussart (rue)            [abandonné, B8-C7-C8]

Neussart (parc de)            [en projet, C7-C8]

Neussart (place)            [abandonné, C8]

Neussart (quartier de)            [abandonné, C8]

Toponyme repris tel quel à la tradition.

* Thème des toponyme traditionnels.

Dans le contexte de l’aménagement de la zone de la future gare RER de Louvain-la-Neuve, la Commission de toponymie avait proposé de désigner ce nouveau quartier « quartier Neussart », avec une « rue » et une « place » portant ce nom. Il s’agit en effet d’un toponyme traditionnel (« Le Neuf Sart » [Ferraris]), pendant de « Vieusart » [« Le Vieux-Sart »], qui a donné son nom au village de l’ancienne commune de Corroy-le-Grand, actuellement rattachée à Chaumont-Gistoux [PV OL 10]. Si cette proposition n’a pas été retenue par la Commune, la Commission a néanmoins suggéré d’utiliser ce toponyme ancien pour désigner, dans ce quartier, le futur parc jouxtant la N4 (« parc des Navetteurs », dans la proposition antérieure) et de baptiser le quartier « quartier de la Courbe Voie », du nom à donner à une des grandes artères [PV OL 11]…

* Le toponyme « Neussart » (« Neuf-Sart », « Neusart », etc.), du latin « Novum sartum » (‘nouveau défrichement’) est très répandu en Wallonie. Il doit son origine aux grands défrichements monastiques du XIIe siècle, menés au départ d’un « Vieusart », comme c’est le cas ici. Faute d’une enquête linguistique poussée, qui fait défaut, reproduisons ce qu’en disent Tarlier et Wauters :

« Le hameau de Vieux Sart (Vielsardt deles Mont-Saint-Wuibert, 1374 ; Visart, 1383 ; Viessart, 1403-1404, Vielsart, 1440, 1525, 1556, 1573, 1616 : Vieusart, 1504, 1614, 1626, 1666, 1703 ; Vieux Sart, 1636, 1787 ; en latin, Vetus sartum, 1441) s’étend à l’ouest et au nord de la colline qu’occupent les champs d’Oignies, à 2 800 mètres N.-O., de l’église de Corroy. On confond ordinairement sous cette dénomination générale les différents hameaux que nous allons énumérer.

Le Neuf Sart (Novum Sartum, 1147 ; Sartum Novum, 1180 ; Neufsaert, 1374 ; Nousart, 1430 ; Noefsart, 1466 ; Neusart, 1641, 1662 ; Neufsart, 1787) se trouve vers la source de Pisselet, à 2 000 mètres N.-O. de l’église, et comprend les habitations voisines des trois grandes fermes De Villers, De Glimes et du Mont. Cet endroit paraît être désigné dans quelques chartes sous le nom de Rehorsart (1184) ou Roharsart (1197, 1200). Les maisons situées à l’est de la ferme De Villers se nomment les Culots.

L’extrémité méridionale du Neuf Sart, à 1 900 mètres O.-N.-O. de l’église, forme un petit groupe isolé, sous le nom de Laid Burniau.

Le Genistroit (1632) est un écart situé à 3 000 mètres de l’église ; il est considéré ordinairement comme le prolongement méridional du Vieux Sart.

Le petit hameau de la Baraque, qui se prolonge sur Ottignies, occupe un plateau traversé par la route de Wavre à Namur, à 3 700 mètres O.-N.-O. de l’église ».

L. Courtois

- Isolé :

1543, « le chemin allant de Beaurewart à Neufsart » [AGR, GSN, n° 1548bis, WAV, XXI, p. 79 ; OTA, p. 169] ; 1722, « la campagne de Lauzelle sous Neusart dite le mespellier tendant vers Nil Piereux amont au grand chemin de Namur descosse aux terres de Florival » [AGR, GSN, n° 381, acte n° 4, D Martin] ; 1742, « la campagne du mespelier sous Neusart » [AGR, GSN, n° 384, acte n° 45, D Martin] ; 1762, « la campagne du mespelier sous Neusart à Corroy » [AGR, GSN, n° 3862, acte n° 11, D Martin] ; 1780, « 90 verges de terre au fond Jean Paque sous Neufsart » [AGR, GSN, n° 3844, acte n° 6, D Martin] ; 1846, « le chemin allant de Beaurewart à Neufsart » [ACV‑Ott] ; 1965.

I. Lejeune

→ Courbe Voie ; Génistroit ; Laid Burnia ; Navetteurs.

Classé dans : Le Biéreau | Courbe Voie
Powered by SobiPro