Les rues de LLN

bâtiment Kellner

rue: bâtiment Kellner
canton postal: 1348
localité: Louvain-la-Neuve
description:

Kellner

Kellner (bâtiment)           F8

Domaine universitaire.

Toponyme créé (toponyme indirectement descriptif).

*    Thème du patrimoine européen et universel.

*    Thème des sciences exactes.

*    Thème des toponymes descriptifs.

Ce bâtiment (utilisé principalement par la Faculté d’ingénierie biologique, agronomique et environnementale) doit son nom à Carl Kellner (1826-1855), un mécanicien et un mathématicien autodidacte allemand, fondateur en 1849 d’un « Institut optique ». Cet institut deviendra plus tard l’entreprise Leitz fabricant les appareils photo Leica. Il est connu des chercheurs pour son système d’oculaires à trois lentilles qui permettait de corriger une série d’aberrations optiques des microscopes.

*   Carl Kellner, né à Hesse en 1826, est un mécanicien et un mathématicien autodidacte allemand. En 1849, il fonde, à Wetzlar, un « Institut optique », pour le développement et la commercialisation de lentilles et de microscopes. En 1851, les premières lentilles et microscopes sont introduits sur le marché. Après sa mort, en 1855, sa femme dirige l’entreprise qui compte douze employés. En 1865, Ernst Leitz devient associé de l’Institut qu’il dirige seul à partir de 1869, en renommant l’entreprise d’après son nom. L’entreprise se développe alors rapidement. Le dix-millième microscope est produit en 1887 et le nombre d’employés est de 120, dix fois plus que trente ans plus tôt. L’entreprise Leitz fabriquera les célèbres appareils photo Leica.

Carl Kellner est connu des chercheurs pour son système d’oculaires à trois lentilles. Il a inventé une nouvelle combinaison achromatique de lentilles pour les oculaires, invention publiée dans son traité Das orthoskopische Ocular, eine neu erfundene achromatische Linsencombination (« L’oculaire orthoscopique, l’invention d’une nouvelle combinaison achromatique de couleurs »). Ce nouveau système était capable de produire une image avec une perspective correcte et sans les distorsions produites par les autres instruments optiques de l’époque. Son invention est toujours utile de nos jours et est connue sous le nom d’ « oculaire Kellner ».

Bibliographie : E.G. Keller, E. Leitz, Inc., New York : the Odyssey of an Enterprise Importing Leitz Scientific Instruments and Leica Cameras from Germany between 1893 and 1980, New York, 1996 ; G. Rogliatti, Leica and Leicaflex Lenses, Hove, 1984 ; Id., Leica, the First Sixty Years, Hove, 1975, (2e éd., D. Laney, 1985) ; P.-H. Van Hasbroeck, Leica. A History Illustrating Every Model and Accessory, New York, 1983.

S. Lemaître

              

              

  

Classé dans : Le Biéreau
Powered by SobiPro