RuesLlN

bâtiment Vinci

rue: bâtiment Vinci
canton postal: 1348
localité: Louvain-la-Neuve
description:

Vinci

Vinci (bâtiment) E8-E9

Domaine universitaire.

Toponyme créé (toponyme indirectement descriptif).

* Thème du patrimoine européen et universel.

* Thème des sciences exactes.

* Thème des toponymes descriptifs.

Nom donné au bâtiment occupé par le Département d’architecture de la Faculté polytechnique de Louvain.

* Leonardo (son prénom en Italien) est né en 1452 à Anchiano, un bourg près de la ville de Vinci en Toscane (Italie), fils illégitime de Ser Pietro — notaire natif de Vinci — et d’une Caterina dont on ignore tout. Ser Pietro épousa rapidement une autre femme et Leonardo fut éduqué à la maison où vivaient, outre son père et sa belle-mère, ses grand-parents paternels et une kyrielle de demi-frères et sœurs. Enfant éveillé et très doué pour le dessin, il entra à quinze ans comme apprenti dans l’atelier du célèbre peintre Verrocchio à Florence.

Nous connaissons Leonardo surtout comme peintre. Citons, parmi ses œuvres, le portrait de la Joconde (Louvre, Paris), la Vierge aux Rochers (Louvre et National Gallery, Londres) et la Dernière Cène (Couvent de Maria delle Grazie, Milan). Il introduisit en peinture la technique du sfumato, le passage subtil du clair à l’obscur.

Observateur aigu de la nature, il étudia la forme des vagues, le vol des oiseaux, l’anatomie, la botanique et consigna ses découvertes dans de nombreux cahiers où il se montre un dessinateur génial. Gaucher, ses notes sont en écriture en miroir.

Mais ces carnets le montrent aussi ingénieur, inventeur, architecte, hydraulicien, géologue, mathématicien. Il fit des projets de machines volantes, de chars d’assaut, de canons, d’engins de siège, de canaux et de multiples machines ingénieuses.

Il fut ingénieur en chef, artiste peintre et sculpteur auprès du duc de Milan, Lodovico il Moro, de 1482 jusqu’à la prise de la ville par les Français en 1499. Les années suivantes on le trouve à Venise, à Florence et à Rome, poursuivant sa carrière de peintre et d’ingénieur.

Leonardo incarne l’homme universel, idéal de la Renaissance, par sa passion à créer, par ses dons artistiques et scientifiques. Ce qui l’amena également à délaisser souvent une œuvre en cours pour en entreprendre une autre. On peut citer à ce sujet la grande statue équestre de Francesco Sforza (père de Lodovico) dont il fit le modèle grandeur nature en plâtre mais qui ne fut jamais coulé en bronze.

En 1517 il vint en France, à Amboise, à la cour de François Ier. Il y mourut le 2 mai 1519.

Bibliographie : F. Bérence, Léonard de Vinci, l’homme et son oeuvre, Paris, 1965 ; S. Cremante, Léonardo da Vinci: Artist, Scientist, Inventor, Giunti, 2005.

F. Cerulus

  

Classé dans : Le Biéreau
Powered by SobiPro