Mémoires de Wallonie

Les noms de rues de Louvain La Neuve

 
 
Navigation L'Hocaille L'Hocaille Auditoires Coubertin
 
 
Les rues de Louvain-La-Neuve

Auditoires Coubertin

plan détaillé Auditoires Coubertin
1348 Louvain-la-Neuve Belgique

Coubertin

Coubertin (Auditoires) D4

Coubertin (bâtiment Pierre de) D4

Coubertin (parking Pierre de) D4

Coubertin (place Pierre de) D4

Conseil communal du 25 février 1975 (place). Domaine universitaire (auditoires, bâtiment et parking).

Toponyme créé (toponyme indirectement descriptif).

* Thème des sports.

* Thème du patrimoine européen et universel.

* Thème des toponymes descriptifs.

Pierre de Coubertin évoque ce pédagogue français, initiateur des Jeux Olympiques modernes. C’est évidemment à dessein que ce nom a été donné à l’Institut d’éducation physique et à la place qui y donne accès.

* Pierre de Coubertin est né à Paris le 1er janvier 1863 d’une famille aisée, anoblie par Louis XI. Ses ancêtres avaient acquis la terre de Coubertin, en vallée de Chevreuse, au XVIIIe siècle.

Pierre de Coubertin va au-devant du siècle en devenir : il « voit loin, parle franc, agit ferme ». Formé par les Jésuites, soucieux d’excellence, il deviendra autodidacte et voyagera dès l’âge de vingt ans en Europe et en Amérique. Coubertin a désormais une pensée à la dimension planétaire, il aura bientôt un grand projet international qui pour vivre se devra d’être ritualisé : il imagine de faire revivre les Jeux olympiques. Après bien des difficultés, le congrès constitutif olympique se tient à la Sorbonne, à Paris, du 16 au 24 juin 1894.

Pierre de Coubertin, rénovateur des Jeux olympiques modernes en 1896, fut également dix ans plus tôt l’artisan d’une réforme de l’enseignement secondaire français en faveur de l’éducation physique. Il crée une ligue d’éducation physique en 1886 et le Comité pour la propagation des exercices physiques dans l’enseignement le 29 mai 1888. Pierre de Coubertin place sa réforme sous le couvert de la santé et de l’Alma Mater et réunit sous un seul concept pédagogie de l’exercice, médecine des activités physiques et dimension universitaire.

Cette triade se prolonge jusque dans l’Idée olympique de Pierre de Coubertin : le sport procure la santé, abaisse les barrières entre les classes et favorise la coopération internationale. Les Jeux olympiques rénovés « se mueraient en facteur essentiel de paix entre les peuples ».

Pierre de Coubertin meurt en 1937 après vingt-neuf ans de présidence du Comité international olympique (1896-1925). Il restera dans la légende cet homme d’excellence qui donna au monde une philosophie nouvelle : l’Olympisme.

La « place Pierre de Coubertin » rassemble étudiants, professeurs et simples passants entre les amphithéâtres où s’enseignent les principes de l’éducation physique, de la médecine du sport et des sciences du mouvement. Elle perpétue à l’Université catholique de Louvain le souvenir d’un homme hors du commun dont l’ombre couvre l’exaltation du corps en mouvement rendu par douze statues rassemblant la symbolique de la Grèce antique, de l’éducation physique et des sports.

X. Sturbois.

→  Discobole ; Marathon.


   Vues: 61
Powered by Sigsiu.NET
 
 
 
 

Rechercher une rue

Envoyez vos photos !

La Fondation Wallonne