Mémoires de Wallonie

Les noms de rues de Louvain La Neuve

 
 
Navigation Les Bruyères Les Bruyères boulevard du Lac
 
 
Les rues de Louvain-La-Neuve

boulevard du Lac

plan détaillé boulevard du Lac
1348 Louvain-la-Neuve Belgique

Lac

Lac (boulevard du)                     [abandonné]

Lac (jardin du)                     E4-F3-F4-G3-G4

Lac (raccourci du)                        D3-E3

Lac (parking)                             D5-E5

Lac (rue du)                               E4

Conseils communaux des 3 octobre 1973 (rue) et 15 avril 1975 (raccourci). Domaine universitaire (jardin et parking).

Toponyme créé (descriptif lié à la situation).

*      Thème des toponymes descriptifs.

Le « jardin du Lac » a été choisi par analogie avec le « jardin de la Source » [PV 37], pourtant désignation non officielles… Il se trouve évidemment à proximité de cette pièce d’eau, tandis que le « raccourci » et la « rue du Lac » y conduisent. Le parking est de création récente : il fut aménagé lors de la construction de l’Aula Magna, dans une perspective d’ensemble visant à assurer une bonne jonction entre la « Grand-Place » et le lac. Il devrait connaître un nouveau réaménagement quand le nouveau Musée de Louvain-la-Neuve assura cette fonction de jonction. Il fut question un moment de rebaptiser « boulevard du Lac » l’actuel « boulevard André Oleffe » (« une place André Oleffe » faisant alors son apparition devant l’« Aula Magna »), mais la Commission n’a pas été suivie [PV 48, 49 et 51].

*    La création d’un lac à Louvain-la-Neuve avait été décidée dès le début des planifications, mais ne fut mise en œuvre qu’en 1984-1985. La visite du pape, en mai 1985, accélérera quelque peu la manœuvre, car les services techniques de l’Université durent faire des prouesses — non sans discussions animées… — pour le remplir en temps utile… L’idée d’aménager un lac dans la nouvelle ville répondait en fait à de multiples préoccupations. Offrir, certes, un plan d’eau agréable à contempler (fonction environnementale) et des berges aménagées en espaces verts propices aux jeux et à la détente (fonction ludique). Le tour du lac, ou « Rêverie du Promeneur Solitaire », offre effectivement une vue ouverte et un parcours d’1,5 kilomètre, mais pas seulement !

Il s’agissait également de pouvoir maîtriser le débit des eaux de ruissellement et d’éviter, le cas échéant, des inondations en aval de la ville. Le lac joue ainsi un rôle de bassin d’orage, mais qui a été conçu pour offrir un plan d’eau permanent. Il couvre une surface d’environ cinq hectares et collecte les eaux de pluie d’un bassin de 350 hectares, alimenté par un réseau d’égouttage spécifique : un second réseau collecte les eaux usagées pour les acheminer vers les stations d’épuration (Basse-Wavre et Louvain-la-Neuve, située au hameau de Profondval, qui a été inaugurée en juin 2008).

Une autre fonction du lac consiste à permettre de recharger localement la nappe aquifère qui fait l’objet de prélèvements significatifs de la part de l’Université (500 000 m3 d’eau par an). Devant faire face à une demande importante en eau pour le fonctionnement de ses facultés de sciences exactes et prévoyant une augmentation régulière du prix de l’« or bleu », cette dernière a en effet rapidement installé quatre stations de captage couvrant une partie de ses besoins. Le Service hydrogéologique (HYDR), rattaché à l’Administration des services techniques (ADST), gérait (avant de disparaître récemment) l’ensemble des problèmes techniques posés par l’alimentation, l’épuration et le contrôle des eaux. Située à faible profondeur dans des sables bruxelliens et landeniens, la nappe aquifère est très sensible aux activités de surface, et notamment aux pesticides, qui, à partir de 1993, ont posé de sérieux problèmes de potabilité. L’installation de deux cuves de filtration en juin 2000 ont permis de régler ce problème.

Enfin, les mesures effectuées en permanence pour garantir la qualité de l’eau ont permis d’alimenter la base de données « Hydrobase », qui permet aux scientifiques d’étudier l’impact des activités humaines sur l’aquifère. C’est la dernière fonction du lac, et non des moindres : fournir à l’Unité de génie rural de la Faculté d’ingénierie biologique, agronomique et environnementale, un laboratoire naturel permettant des recherches de pointe en hydrologie des surfaces, en hydropédologie, en hydrogéophysique, dans le domaine de la conservation des sols, de l’éco-hydrologie et des modèles hydrologiques intégrés. On peut signaler, à cet égard, la construction d’un puits de surveillance offrant une infrastructure scientifique unique en Europe…

De la recherche à l’action, il n’y a qu’un pas : en vue d’améliorer la qualité environnementale du lac de Louvain-la-Neuve, d’importants travaux d’aménagement ont été programmés au cours de la saison 2009-2010 : mise en assec du lac et repêchage des poissons (novembre 2009) ; minéralisation de la vase et végétalisation du fond, ainsi que réaménagement des berges et construction de nouveaux lagunages de filtration ; remplissage (été 2010) et rempoissonnements graduels.

Bibliographie : V. Bauchau, J. Clobert, C. Van Steenwegen et Ph. Lebrun, Quelques conséquences écologiques et biogéographiques de l’implantation de Louvain-la-Neuve, dans Acta geographica Lovaniensia, t. XXIX, 1987 ; A. Berger, J. Dormaels, G. Schayes, Le temps et le climat à Louvain-la-Neuve, ibid. ; J. Carlens, Herbicides dans le lac de Louvain-la-Neuve : tentative de bilan pour l’année 1996, Mémoire de licence inédit, Université catholique de Louvain, Louvain-la-Neuve, 1997 ; Ch. Erard, Contribution à l’étude du lac de Louvain-la-Neuve, Mémoire de licence inédit, Université catholique de Louvain, Louvain-la-Neuve, 1985 ; M.-A. Hessane, Étude de l’influence des eaux de recharge dans la partie non saturée de l’aquifère du Bruxellien au droit du lac de Louvain-la-Neuve, Mémoire de licence inédit, Université catholique de Louvain, Louvain-la-Neuve, 1995 ; P. LACONTE, Dossier. Le système d’assainissement des eaux de Louvain-la-Neuve, Louvain-la-Neuve, 1980 ; G. Leclercq, Contribution à l’élaboration d’un système de surveillance qualitative et quantitative de l’aquifère du B Plateau de Lauzelle au niveau du futur lac de Louvain-la-Neuve, Mémoire de licence inédit, Université catholique de Louvain, Louvain-la-Neuve, 1980 ; M. Prevot, Le lac de Louvain-la-Neuve : infiltration et recharge artificielle, Mémoire de licence inédit, Université catholique de Louvain, Louvain-la-Neuve, 1987 ; Z. Mpagang, Modélisation en temps réel du lac de Louvain-la-Neuve, Mémoire de licence inédit, Université catholique de Louvain, Louvain-la-Neuve, 1990.

L. Courtois


   Vues: 58
Powered by Sigsiu.NET
 
 
 
 

Rechercher une rue

Envoyez vos photos !

La Fondation Wallonne