Mémoires de Wallonie

Les noms de rues de Louvain La Neuve

 
 
Navigation L'Hocaille L'Hocaille avenue Jean-Libert Hennebel
 
 
Les rues de Louvain-La-Neuve

avenue Jean-Libert Hennebel

plan détaillé avenue Jean-Libert Hennebel
1348 Louvain-la-Neuve Belgique

Hennebel

Hennebel (avenue Jean‑Libert)  D4

Conseil communal du 25 février 1975.

Toponyme créé (toponyme non descriptif).

*   Thème des figures de nos régions.

*    Thème du passé universitaire.

« Avenue Jean-Libert Hennebel » célèbre ce Wavrien qui fut recteur de l’Université catholique de Louvain en 1710, pour un semestre, conformément à la tradition ancienne.

*   Jean-Libert Hennebel, fils de Jean Hennebel, fermier de la ferme de Bilande, sous Wavre, naquit le 20 janvier 1652. Après ses études d’humanités, effectuées probablement au Collège de la Très Sainte Trinité à Louvain, il suivit son cours de philosophie au Collège du Faucon de cette même ville. Promu à la Faculté des arts en 1670, il entra comme boursier au Collège de Bay et conquit le grade de docteur en théologie en 1682.

Lecteur ou vice-président du Collège de Bay au sortir de ses études, il prit la présidence du Collège de Viglius (ou « de la Gerbe de Blé ») en juillet 1684. Mêlé aux controverses soulevées par le jansénisme et le rigorisme, il séjourna à Rome, en tant que député de l’Université, de 1693 à 1701. De retour à Louvain, il obtint une prébende canoniale du chapitre cathédral de Saint-Bavon à Gand, qu’il résigna bientôt en faveur d’un parent. Nommé professeur ou régent à la Faculté de théologie de Louvain en 1708, il souscrivit à la bulle Vineam Domini Sabaoth, mais la déclaration qu’il signa comme doyen, au nom de la Faculté de théologie, en 1709, laissait planer des doutes sur la sincérité de sa soumission. Ce n’est que dans une lettre adressée à la Faculté de Douai en 1715, qu’il réprouva ouvertement les doctrines jansénistes.

Il mourut à Louvain, au Collège de Viglius, le 3 août 1720, et fut enterré à l’église de Saint-Quentin.

Bibliographie : BN, t. IX, col. 68-71. Sur le Collège de Viglius, voir Les Halles et les collèges de l’ancienne Université, dans AUCL 1847, p. 210-211 ; J. Lambert, La fondation du Collège de Viglius à Louvain, dans Miscellanea historica in honorem L. van der Essen, Bruxelles-Paris-Louvain, 1947, t. II, p. 711-724 ; E. Van Even, Louvain dans le passé et dans le présent, Louvain 1895, p. 594.

L. Courtois

→   Lys.


   Vues: 112
Powered by Sigsiu.NET
 
 
 
 

Rechercher une rue

Envoyez vos photos !

La Fondation Wallonne