Les rues de LLN

galerie des Halles

rue: galerie des Halles
canton postal: 1348
localité: Louvain-la-Neuve
description:

Halles

Halles (forum des)          D7

Halles (galerie des)       D6-D7

Halles (parking des)         D6

Halles (rue des) [abandonné, D6-D7]

Halles universitaires (bâtiment des) D6

Domaine « mixte » (forum).

Domaine universitaire (parking, bâtiment et galerie).

Toponyme créé (descriptif lié à la situation).

*    Thème des toponymes descriptifs.

*    Thème du passé universitaire.

Siège de l’Université de Louvain depuis 1425, les « Halles universitaires » ont été « transférées », comme le reste, de Leuven à Louvain-la-Neuve.

La Commission de toponymie avait proposé « rue des Halles » (PV 42] pour la rue principale du futur centre commercial, mais cette proposition n’a pas été retenue.

La « galerie des Halles », qui traverse le rez-de-chaussée et où est installée la gare, est gérée par son propriétaire, l’Université. Il a été question un moment de l’appeler « forum des Halles », ce que la Commission a jugé impropre pour une galerie [PV 50]. Cette dénomination a été reprise pour désigner le local d’accueil situé dans la galerie et qui offre un espace d’expositions et de manifestations (actuellement, il est cogéré par l’Université, Inforville et la Maison du tourisme). Et la galerie s’est appelée « galerie des Halles » [PV 51].

Le « parking des Halles », situé en-dessous du bâtiment, est le seul parking souterrain du centre ville a être resté propriété de l’Université lors de l’installation du centre commercial en octobre 2005. Les autres ont été cédés à la société Gestpark, à charge pour elle de les exploiter dans les mêmes conditions que ceux de « L’Esplanade ».

*   Les « Halles universitaires » de Louvain-la-Neuve doivent leur nom à l’ancienne halle aux draps de Leuven, située « rue de Namur », le plus vieux bâtiment occupé par l’Université à Leuven. À la veille de la « splitsing » (scission entre les ailes francophone et néerlandophone) en 1968, il constituait toujours le siège de l’Université et abritait l’ensemble des bureaux de l’administration centrale. Le nom et la fonction ont été conservés à Louvain-la-Neuve…

Construit à partir de 1317 par les tisserands-drapiers pour abriter leurs marchandises, l’édifice, de style gothique, fut probablement achevé avant 1345. Victime du déclin qui frappa l’industrie drapière dès la fin du XIVe siècle, la halle aux draps était inoccupée lors de la fondation du studium generale en 1425. Ne comprenant au départ que quatre facultés (des arts, de droit, de droit canonique et de médecine), l’Université s’installa dans un premier temps dans une maison de la « rue Neuve » et à l’Hôtel van Rode, à la « rue de la Monnaie ». Ce n’est qu’en 1431 que le pape Eugène IV autorisa l’érection d’une Faculté de théologie et que l’on songea alors à utiliser la halle aux draps pour abriter cette dernière. La Faculté de théologie s’y installa l’année suivante, bientôt suivie par les Facultés de droit et de médecine en 1433. Pendant des décennies, l’Université n’occupa qu’une partie du bâtiment, le reste abritant diverses activités urbaines et commerciales. Ce n’est qu’en 1676 qu’un accord de principe intervint entre la Ville et l’Université pour transférer la propriété de l’ensemble de l’édifice à cette dernière. Des travaux furent alors entrepris, à partir de 1680, pour établir des locaux plus spacieux à l’intention des quatre facultés qui y étaient installées. En 1719, on adossa aux halles un nouveau bâtiment destiné à une bibliothèque centrale, fonction qu’il conservera lors de l’installation à Louvain de l’Université catholique en 1835 et ce, jusqu’à son incendie par les Allemands en 1914. L’université médiévale fut supprimée en 1797 par le Régime français, et la vieille halle aux draps finit par être rétrocédée à la Ville en 1805. Celle-ci la mit à la disposition de l’Université d’État hollandaise de 1817 à 1835, puis de l’Université catholique de Louvain à partir de 1835. Comme on peut s’en rendre compte, aucun autre bâtiment universitaire de Leuven n’était aussi intimement lié à l’histoire de l’université, et le nom « Halles universitaires » de Louvain-la-Neuve perpétue en fait le souvenir d’une très vieille tradition.

Bibliographie : sur l’histoire des Halles de Leuven, voir : H. De Vocht, Les Halles de Louvain et leur acquisition par l’Université, dans L’Université de Louvain à travers cinq siècles, sous la dir. de L. van der Essen, Bruxelles, 1927, p. 107-120 ; Les Halles et les collèges de l’ancienne Université, dans AUCL 1847, p. 206-208 ; L. Hissette, Halle aux draps ou Halles universitaires de Louvain, dans Revue de l’art chrétien, t. LIX, 1909, p. 211-126 et 369-377 ; et R. Maere, De lakenhalle van Leuven en de Brabantsche hooggothiek (Mededeelingen van de Koninklijke Vlaamsche Academie voor wetenschappen, letteren en Schoone Kunsten van België. Klasse der Schoone Kunsten, t. VI, n° 1), Anvers-Utrecht, 1944 ; E. Van Even, Louvain monumental, Louvain, 1860, passim ; Id., Louvain dans le passé et dans le présent, Louvain 1895, p. 574-602, passim. Sur le bâtiment des Halles à Louvain-la-Neuve, voir Y. Lepère, Les Halles, dans UCLVMI, p. 32-33.

L. Courtois

Classé dans : Centre Ville
Powered by SobiPro