Les rues de LLN

voie de la Petite Reine

rue: voie de la Petite Reine
canton postal: 1348
localité: Louvain-la-Neuve
description:

Petite Reine

Petite Reine (voie de la) D2-E2

Conseil communal du 20 décembre 1977.

Toponyme créé (toponyme indirectement descriptif).

* Thème des sports.

« Voie de la Petite Reine » évoque le cyclisme [PV 29].

* La « Petite Reine », voilà bien une expression qui est tellement entrée dans le langage courant que de tout grands spécialistes et amoureux de la bicyclette hésitent sur ses origines.

Armand Flament, responsable des sports au quotidien Vers l’Avenir et grand spécialiste du cyclisme pense y voir une allusion à la reine de Hollande, un pays où le vélo est roi.

Hector Mahau, ancien journaliste au journal Les Sports et ancien chef du Service sportif du Rappel, se demande si ce ne serait pas Albert Van Laethem qui aurait introduit l’expression dans les années trente, une époque florissante pour notre cyclisme.

Au journal Les Sports, Albert Van Laethem était alors jeune chef de file des journalistes du vélo, dans le sillage de son maître Paul Beving, et aux côtés d’Oscar Van Godtsenhoven. Ce joyeux trio régnait sur ce qu’il appelait « le petit monde à deux roues » et aimait employer des expressions imagées comme le « chevalier de la dédoublante » et, la plus connue, « La Sorcière », censée désigner la fée maléfique qui provoquerait les crevaisons. La « Petite Reine » serait alors le raccourci de « La Petite Reine d’acier ».

Théo Mathy ( 2007), lui aussi ancien journaliste de la presse écrite et commentateur à la R.T.B.F., qui a fait autorité dans le domaine pendant des décennies, se rappellait que l’expression date du début du siècle. Il se demandait si elle n’a pas suivi l’emploi de « la reine des routes » dont on affublait l’automobile.

Mais ces spécialistes de l’écriture ont leurs outils de travail. Hector Mahau, archiviste par passion, héritier des collections d’Alban Collignon et René Jacobs, autres figures de proue du cyclisme, s’est vite rappelé que le Robert des Sports, dictionnaire des termes sportifs, pouvait répondre à ce type d’interrogation : la « reine bicyclette » fait son apparition dans Le Figaro du 4 octobre 1890. Mais c’est dans La Pédale du 6 novembre 1923 que nous pouvons lire : « En créant le premier Paris Brest Paris, Giffard consacre le frêle engin d’acier qu’il baptisa ‘La Petite Reine’ ». La course dont il est question est une des plus anciennes puisqu’elle date de 1891. L’expression se devait de séduire journalistes et écrivains.

La petite reine a été popularisée chez nous grâce à des coureurs comme Rik Vansteenbergen, Rik Van Looy et bien sûr Eddy Merckx, qui défendirent nos couleurs nationales avec panache.

Des coureurs wallons ont aussi écrit quelques belles pages du cyclisme et contribué fièrement à sa réputation. À la fin du siècle dernier, on songe au Verviétois André, à qui le roi Léopold II offrit une montre en or pour le féliciter de sa victoire dans le premier Paris-Bruxelles.

C’est dans la première moitié du siècle que nous comptons le plus de coureurs de réputation : Léon Scieur et Firmin Lambot, qui gagnèrent le tour de France ; des vainqueurs de classiques comme Louis Mottiat, Félix Sellier, Émile Masson père et Émile Masson fils, François Neuville et le champion du monde Éloi Meulenberg : un grand seigneur du demi-fond, comme Victor Linart ; et des rois d’un jour ou d’un tour, Charles Meunier (Paris-Roubaix) et Henri Garnier (Tour de Suisse).

Dans l’après-guerre, Pino Cerami se forgea, sur le tard, un palmarès prestigieux avec des victoires dans Paris-Roubaix, la Flèche wallonne, Paris-Bruxelles, le Tour de Belgique. Ferdinand Bracke gagna le Grand prix des Nations contre la montre, un Tour d’Espagne et battit le record de l’heure, avant que Claudy Criquelion ne s’adjuge le titre de champion du monde.

Et n’oublions pas Albert Dubuisson, le « Binchou » Alex Close, les Namurois, Jean Brankart et Joseph Bruyère, le Liégeois, Georges Van Comingsloo, le Wavrien, Émile Bovart, l’homme de « Bordeau-Paris ». Tous sont à ranger parmi les meilleurs sujets de la « Petite Reine ».

Y. Leroy

→ Cyclistes quotidiens.

Classé dans : L'Hocaille | Le Blocry
Powered by SobiPro