Les rues de LLN

sentier du Grand Mitan

rue: sentier du Grand Mitan
canton postal: 1340
localité: Ottignies
description:

Grand Mitan

[Grand Mitan (sentier du)] [situé à Ottignies, F2]

Toponyme antérieur à la création de Louvain-la-Neuve.

Toponyme créé (descriptif lié à la situation).

*    Thème des toponymes traditionnels.

*    Thème du folklore et des traditions populaires de Wallonie.

*    Thème des sports.

« Sentier du Grand Mitan » rend hommage à un des sports les plus populaires en Wallonie, le jeu de balle, encore pratiqué à un niveau élevé à Ottignies dont l’équipe évolue en division d’honneur. Le « grand mitan » est le joueur principal d’une équipe de balle pelote.

*   Le jeu de balle, héritier de l’ancien jeu de paume, a gardé une importance considérable comme sport populaire dans une bonne partie de la Wallonie, principalement dans le Hainaut, une bonne partie du Brabant et du Namurois. On le pratique aussi dans le sud de la Flandre orientale et dans la région de Bruxelles (au Sablon, autrefois), ainsi que, sous des formes légèrement différentes, dans une partie des Pays-Bas et dans le Hainaut français. Si l’on ne pratique plus aujourd’hui qu’un seul sport, la balle pelote, avec des règles unifiées, il en allait différemment autrefois où l’on distinguait la balle pelote, la demi-dure et la petite balle au tamis.

Une équipe de balle pelote se compose de cinq joueurs, les deux passes ou passîs (litt. : « passiers ») à la corde, le petit mitan (litt. : « petit milieu »), le grand mitan (le « grand milieu ») au centre du jeu, et le mouche ou mouchî tout au fond, appelé aussi le derrière ou le foncier. Dans l’échange de balles, ce sont le grand mitan et le petit mitan qui constituent la force de frappe d’une équipe, au « rechas » ; on parle aussi de « bons frappeurs ».

Bibliographie : W. Bal, Sur le vocabulaire du jeu de balle dans l’ouest-wallon, dans Mélanges […] Jean Haust, Liège, 1939, p. 21-29 ; J. Desees, Les jeux sportifs de pelote-paume en Belgique du XVIe au XIXe siècle. Aperçus historiques. Récits anecdotiques. Évolutions, Bruxelles, 1967 ; Id., Petite chronique illustrée des jeux de balle belges pendant les années de guerre 1914-1918. Sport. Divertissement. Philanthropie, Bruxelles, 1971 ; M. des Ombiaux, La petite reine blanche. Roman d’un joueur de balle, Bruxelles, 1907.

J. Germain

→  Jeu de Paume.

              

     

Classé dans : L'Hocaille
Powered by SobiPro